Modèle lettre rétractation devis signé

Engagé, comme je le suis, dans une grande guerre, je crains qu`il ne soit difficile pour le monde de comprendre à quel point j`apprécie les principes de paix, inculqués dans cette lettre, et partout, par la société des amis. –19 mars 1862 lettre à Samuel B. Tobey les hommes ne sont pas flattés en étant montré qu`il y a eu une différence de but entre le tout-puissant et eux. Pour le nier, cependant, dans ce cas, est de nier qu`il y a un Dieu gouvernant le monde. –15 mars 1865 lettre à l`herbe de Thurlow la population colorée est le grand disponible et pourtant non availed de, force pour rétablir l`Union. La vue nue de 50000 armés, et forés soldats noirs sur les rives du Mississippi, serait de mettre fin à la rébellion à la fois. –Le 26 mars 1863 lettre à Andrew Johnson chaque défenseur de l`esclavage désire naturellement voir sablé, et écrasé, la liberté promise à l`homme noir par la nouvelle Constitution. –14 novembre 1864 lettre à Stephen A. Hurlbut l`autocrate de tous les Russias démissionnera de sa couronne, et proclame ses sujets républicains libres plus tôt que nos maîtres américains renoncera volontairement à leurs esclaves. –Le 15 août 1855 lettre à George Robertson que vos mesures militaires soient assez fortes pour repousser l`envahisseur et garder la paix, et pas si fort qu`inutilement harceler et persécuter le peuple.

–Le 27 mai 1863 lettre à John M. Schofield vous êtes ambitieux, ce qui, dans des limites raisonnables, fait du bien plutôt que du mal. –Le 26 janvier 1863 lettre à Joseph Hooker si Dieu veut maintenant l`enlèvement d`un grand tort, et les volontés aussi que nous du Nord ainsi que vous du Sud, paiera équitablement pour notre complicité dans ce mal, l`histoire impartiale y trouvera une nouvelle cause pour attester et Véné e e la justice et la bonté de Dieu. –Le 4 avril 1864 lettre à Albert Hodges qu`il n`y ait pas de compromis sur la question de l`extension de l`esclavage. S`il y en a, tout notre travail est perdu, et, avant longtemps, doit être fait à nouveau. –Le 10 décembre 1860 lettre à Lyman Trumbull la véritable règle pour l`armée est de saisir les biens qui sont nécessaires pour les usages et les raisons militaires, et de laisser le reste tranquille. –20 janvier 1865 lettre à Joseph J. Reynolds les hommes pensifs doivent sentir que le destin de la civilisation sur ce continent est impliqué dans la question de notre concours. –Le 27 décembre 1864 lettre à John Maclean «la proclamation de l`émancipation s`applique à l`Arkansas. Je pense qu`il est valable en droit et qu`il en sera ainsi tenu par les tribunaux. Je pense que je ne vais pas le rétracter ou le répudier.

Ceux qui auront goûté la liberté réelle, je crois ne peut jamais être esclaves, ou quasi-esclaves à nouveau. “–31 juillet 1863 lettre à Stephen A. Hurlburt dans ce monde triste de la nôtre, la tristesse vient à tous; et, pour les jeunes, il vient avec l`agonie la plus amère, parce qu`il les prend à l`unawares. –Le 23 décembre 1862 lettre à Fanny McCullough et puis, il y aura des hommes noirs qui peuvent se rappeler que, avec la langue silencieuse, et les dents serrées, et l`œil régulier, et bien-poised bayonnet, ils ont aidé l`humanité à cette grande consommation…–26 août 1863 Lettre à James Conkling je suis naturellement anti-esclavagiste. Si l`esclavage n`est pas faux, rien n`est mal. Je ne me souviens pas quand je ne pense pas, et le sentiment. Et pourtant, je n`ai jamais compris que la présidence m`a conféré un droit illimité d`agir officiellement sur ce jugement et ce sentiment.